20100706

STOP THAT SHIT, chroniques par Steve Oho & Serge-Antoine Eg0cide

STOP THAT SHIT ! H.A.K. N°189

STOP THAT SHIT ! H.A.K_N°189
(FREE DL_clic on pict)


5.00 out of 5 stars5.00 out of 5 stars5.00 out of 5 stars5.00 out of 5 stars5.00 out of 5 stars - September 2009
Subject: DMC ! Give me more !!!!!
Accueilli par une full auto-cover avec moult mini fresh design,
Hed le Gehog s'la joue spontex sur les vinyles !
La sono is fat in the red ; c'est hot chez Mesdames Butterfly,
Qui mixent and breakent leurs diamants à même la bande magnétique...

-Grrrrrrrrrrrrr-
"Stop that Shit!"

Entend-je grisant le fond d'un groove déjà blasty qui turn évidement so good !
"P"erformances "Q"uintessentes easiment scratchy bourrés d'electro-spasmes acoustiques :
Chaque tape est unique mais voici leur Best Of
Processe par D.M.C. sur-vitaminé à la dead distorsion !

Je te recrie A la face que cette galette H.A.K. n'est pas que Lo-Fi;
Même sans face B, ce supra LP home-made avec 4 feet and mains de Maître
Te stick by le sillon et ainsi broke le fion à Billy ! ! !

Steve Oho -


4.00 out of 5 stars4.00 out of 5 stars4.00 out of 5 stars4.00 out of 5 stars - September 2009
Subject: N°189 "STOP THAT SHIT (best time mix-tapes 2008-2009)"
Après des années de scratch body building dans les bureaux d'HAK, Denis Mc Carty nous offre une nouvelle série d'échantillons de ses fameuses mix-tapes. On reconnaîtra dans ce pot-pourri au titre visiblement mûrement réfléchi de "Stop that shit", le style qui a fait le succès mérité de "stressssssssssssss" (HAK 143).
Malgré les années qui passent, la fureur ascétique et la virtuosité poltergeistienne de Denis sont intactes. La recette est toutefois déclinée avec de nouveaux ingrédients, le romantisme gansta-mothafucka le plus sirupeux cohabitant ici avec une musette hardcore sans concessions, mixture liée par quelques pincées de méditation raga-soufi et des basses plus grosses que le derrière de tata Louise, le tout pimenté de quelques giclées de feedback grumeleux et d'une larme d'acide sonique du professeur Delbor.
É couté au volume idoine, cet album réactivera vos premiers émois pré-adoslescents accompagnés/pavlovisés par les tubes crachés par des hauts-parleurs certifiés "ghetto distorsion" qui ont gangréné votre tendre et moite cœur, soutenus par le rythme des chocs d'auto-tamponneuses. Comment impressionner cette petite blonde dont les seins commencent à pointer sous le pull-over rose? Devenir disc-jockey ? Champion de queue-de-poisson-rentrage-dedans-sur-le-flanc?
Denis, lui, n'a pas choisi, il sera tout cela à la fois, et bien plus encore, au risque de se voir retirer quelques dizaines de point de son permis de mixer. Entre coups de boule de derviche tourneur aviné et tatouage de l'encéphale au saphir nunchaku-marteau-piqueur, son nouvel opus vous apportera la jeunesse éternelle du groove alzheimerien - testé et approuvé.

-Serge-Antoine Eg0cide

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.